Les Nouvelles Superpuissances

Date de parution : 14-11-13 | ISBN :  9782754056380 | 464 pages

Sociétés sympathiques, avec des dirigeants jeunes, avenants et zélés, les Google, Amazon, Facebook, Apple, Wikipedia et autre Twitter sont en train de dresser un nouvel ordre des choses qui se révèle insidieux et bouleverse un grand nombre des principes de nos démocraties.

Les nouvelles superpuissances
Google, Facebook, Twitter, Amazon, Wikipédia, Yahoo!, Apple… Ils font partie de notre vie quotidienne.
Nous avons adopté ces services et ce faisant, nous leur avons donné un pouvoir démesuré, qui aujourd’hui, va jusqu’à dépasser celui de bien des gouvernements.
Ce que nous n’avons pas réalisé, c’est qu’au passage, nous avons opéré un changement de civilisation. Internet a fait vaciller un grand nombre de valeurs de nos démocraties, des valeurs acquises au fil de l’histoire. Celles-ci ont été bafouées, dédaignées, foulées au pied :
- Google, Facebook, Twitter, Yahoo! et autres étant des sociétés américaines, estiment que par principe, elles n’ont aucun compte à rendre en France, en Belgique ou en Suisse.
- Elles ont acquis et stockent un volume d’informations sur les individus qui surpasse tout ce qui a jamais existé dans l’Histoire humaine. Et sont prêtes à les communiquer aux autorités le cas échéant.
- Google, Facebook, et consort réalisent un chiffre d’affaires monumental en France comme en Suisse ou en Belgique mais font en sorte d’échapper à l’impôt.
- Leur potentiel de nuisance est immense. Et lorsque la réputation d’une personne ou d’une entreprise est mise en cause par des détracteurs anonymes, elles refusent par principe d’agir.
Bien d’autres principes que nous pensions acquis sont aujourd’hui bouleversés. Saviez-vous que les chansons et livres achetés en numérique ne nous appartiennent pas complètement ? Que de nombreuses sociétés du Net se refusent à accorder le légitime « droit à l’oubli » ? Que d’ici quelques années, avec l’avènement des objets « intelligents », le moindre de vos faits et gestes pourrait être enregistré dans un ordinateur de Google, Microsoft, Apple, Facebook ou autre.
Ce livre expose :
▪ Comment Bill Gates de Microsoft a créé le modèle du « revenu automatique »
▪ Comment Google a détrôné Microsoft en créant un modèle de revenu automatique sans commune mesure avec celui érigé par Gates
▪ Comment la richissime Google bafoue quotidiennement les droits individuels
▪ Comment les informations de Facebook ou Twitter sont exploités au détriment du citoyen
▪ Pourquoi nos biens numériques ne nous appartiennent pas réellement
▪ Comment de fausses informations peuvent demeurer durant des mois sur Wikipédia
▪ Et les moyens d’entrer en résistance.
Ce livre sonne l’alarme et propose à chacun de nous de reprendre un peu du pouvoir que nous avons-nous-mêmes donné à ces nouvelles superpuissances. Car il n’est jamais trop tard…

ISBN :  9782754056380 Date de parution : 14-11-13
464 pages
Les nouvelles superpuissances Google, Facebook, Twitter, Amazon, Wikipédia, Yahoo!, Apple… Ils font partie de notre vie quotidienne. Nous avons adopté ces services et ce faisant, nous leur avons donné un pouvoir démesuré, qui aujourd’hui, va jusqu’à dépasser celui de bien des gouvernements. Ce que nous n’avons pas réalisé, c’est qu’au passage, nous avons opéré un changement de civilisation. Internet a fait vaciller un grand nombre de valeurs de nos démocraties, des valeurs acquises au fil de l’histoire. Celles-ci ont été bafouées, dédaignées, foulées au pied : - Google, Facebook, Twitter, Yahoo! et autres étant des sociétés américaines, estiment que par principe, elles n’ont aucun compte à rendre en France, en Belgique ou en Suisse. - Elles ont acquis et stockent un volume d’informations sur les individus qui surpasse tout ce qui a jamais existé dans l’Histoire humaine. Et sont prêtes à les communiquer aux autorités le cas échéant. - Google, Facebook, et consort réalisent un chiffre d’affaires monumental en France comme en Suisse ou en Belgique mais font en sorte d’échapper à l’impôt. - Leur potentiel de nuisance est immense. Et lorsque la réputation d’une personne ou d’une entreprise est mise en cause par des détracteurs anonymes, elles refusent par principe d’agir. Bien d’autres principes que nous pensions acquis sont aujourd’hui bouleversés. Saviez-vous que les chansons et livres achetés en numérique ne nous appartiennent pas complètement ? Que de nombreuses sociétés du Net se refusent à accorder le légitime « droit à l’oubli » ? Que d’ici quelques années, avec l’avènement des objets « intelligents », le moindre de vos faits et gestes pourrait être enregistré dans un ordinateur de Google, Microsoft, Apple, Facebook ou autre. Ce livre expose : ▪ Comment Bill Gates de Microsoft a créé le modèle du « revenu automatique » ▪ Comment Google a détrôné Microsoft en créant un modèle de revenu automatique sans commune mesure avec celui érigé par Gates ▪ Comment la richissime Google bafoue quotidiennement les droits individuels ▪ Comment les informations de Facebook ou Twitter sont exploités au détriment du citoyen ▪ Pourquoi nos biens numériques ne nous appartiennent pas réellement ▪ Comment de fausses informations peuvent demeurer durant des mois sur Wikipédia ▪ Et les moyens d’entrer en résistance. Ce livre sonne l’alarme et propose à chacun de nous de reprendre un peu du pouvoir que nous avons-nous-mêmes donné à ces nouvelles superpuissances. Car il n’est jamais trop tard…