La nouvelle imposture économique

Date de parution : 23-03-17 | ISBN :  9782412017029 | 256 pages

Dans les années 2000, les experts qui avaient construit le château de cartes des "subprimes" avaient calculé avec précision la probabilité que la finance mondiale connaisse une crise majeure. Ils estimaient que la crise avait autant de chance de se produire que de gagner vingt fois de suite le gros lot à la loterie. En 2008, nous avons tous pu vérifier la rigueur et la justesse de ces prédictions... Après nous avoir chanté les louanges de la finance, du marché et de la main invisible pendant trente ans, ils ont effectivement gagné le gros lot, et se sont pris la main invisible... en pleine figure. On pouvait croire alors, ou du moins l'espérer, que la catastrophe aurait calmé l’impudence de cette cohorte d’économistes savants et d’experts autoproclamés. Que nenni ! Au lieu de se couvrir la tête de cendres et de demander pardon pour les milliers de milliards (si, si…) envolés, pour les gens jetés à la rue avec leurs enfants et les millions de chômeurs supplémentaires, les voilà qui recommencent, comme si rien n’était, à nous donner des leçons d'économie…Nous avons été quelques uns, j'en fais partie, à alerter clairement sur le pli dangereux et inquiétant qu’a pris l’économie au cours des dernières décennies. Puisqu’il faut remettre l’ouvrage sur le métier, ce livre dénonce clairement les mensonges et autres racontars qui nous sont servis à longueur d'émissions télévisées par ces fameux experts dont l'expertise se limite à parler des crises une fois qu'elles se sont produites. Nicolas Bouzou, Marc Fiorentino et François Lenglet, pour ne citer qu'eux, y sont à l'honneur et leurs prédictions passées au crible de la réalité. Parce que les citoyens ont le droit de savoir qu'on leur ment et de connaitre la vérité sur l'économie. Sans dramatiser, sans faux semblants, et sans rien cacher.

ISBN :  9782412017029 Date de parution : 23-03-17
256 pages
Dans les années 2000, les experts qui avaient construit le château de cartes des "subprimes" avaient calculé avec précision la probabilité que la finance mondiale connaisse une crise majeure. Ils estimaient que la crise avait autant de chance de se produire que de gagner vingt fois de suite le gros lot à la loterie. En 2008, nous avons tous pu vérifier la rigueur et la justesse de ces prédictions... Après nous avoir chanté les louanges de la finance, du marché et de la main invisible pendant trente ans, ils ont effectivement gagné le gros lot, et se sont pris la main invisible... en pleine figure. On pouvait croire alors, ou du moins l'espérer, que la catastrophe aurait calmé l’impudence de cette cohorte d’économistes savants et d’experts autoproclamés. Que nenni ! Au lieu de se couvrir la tête de cendres et de demander pardon pour les milliers de milliards (si, si…) envolés, pour les gens jetés à la rue avec leurs enfants et les millions de chômeurs supplémentaires, les voilà qui recommencent, comme si rien n’était, à nous donner des leçons d'économie…Nous avons été quelques uns, j'en fais partie, à alerter clairement sur le pli dangereux et inquiétant qu’a pris l’économie au cours des dernières décennies. Puisqu’il faut remettre l’ouvrage sur le métier, ce livre dénonce clairement les mensonges et autres racontars qui nous sont servis à longueur d'émissions télévisées par ces fameux experts dont l'expertise se limite à parler des crises une fois qu'elles se sont produites. Nicolas Bouzou, Marc Fiorentino et François Lenglet, pour ne citer qu'eux, y sont à l'honneur et leurs prédictions passées au crible de la réalité. Parce que les citoyens ont le droit de savoir qu'on leur ment et de connaitre la vérité sur l'économie. Sans dramatiser, sans faux semblants, et sans rien cacher.