Interview de Laurence Dudek

La bienveillance et le respect au cœur de l’éducation : rencontre avec Laurence Dudek, psychothérapeute

 

Laurence Dudek, psychothérapeute, propose dans son livre Parents bienveillants, enfants éveillés une méthode inspirée de vingt ans de consultations et de questions de parents : c’est l’Éducation Efficace. Basée sur la bienveillance et le respect, sa méthode repose sur dix concepts clés qui permettront à chaque enfant de devenir un adulte bien dans sa peau !

 

1-      Votre livre propose une méthode dans la lignée de la pédagogie positive et de l’éducation bienveillante : pourquoi avez-vous ressenti l’envie de vous spécialiser sur ces sujets ?

Le concept d’Éducation Efficace est né il y a une dizaine d’années en réponse aux besoins des familles que j’accompagnais en thérapie familiale et en coaching parental. En avançant dans ma pratique, j’ai ressenti le besoin croissant d’aller au-delà de la forme bienveillante (ou positive) d’éducation, plus confortable pour l’adulte et moins douloureuse pour l’enfant que l’éducation coercitive, et de pousser la réflexion à plus long terme et à plus grande échelle. L’observation des adultes que je reçois en thérapie individuelle a guidé mes recherches : qu’est-ce qui produit les souffrances, les échecs, les comportements indésirables, les limites, les relations toxiques, etc. ? Et comment les prévenir dès l’enfance dans le but de parvenir à construire des adultes épanouis, capables d’être heureux seuls ET avec les autres ? Dans une époque où la violence préside aux relations sociales et à l’organisation institutionnelle, notre humanité a besoin de se repenser autrement, faute de quoi elle court à sa perte. Quoi de plus fondamental que changer la relation d’éducation pour espérer changer le monde ?   

 

2-      Selon vous, que faut-il faire pour réussir à devenir un parent bienveillant, sans tomber dans l’absence de limites ? 

Lire mon livre ! La méthode que je propose permet précisément de concilier le respect des besoins de l’enfant et les exigences inhérentes aux contenus des apprentissages ; donc de ne renoncer à rien par capitulation. L’impuissance éducative est la première cause de la violence des adultes envers les enfants (que celle-ci soit physique et/ou psychologique). C’est pourquoi les outils éducatifs qui permettent l’efficacité garantissent la bienveillance. D’où le choix de l’intitulé de ma méthode : « Éducation Efficace ».

 

 

3-      Vous échangez énormément avec votre communauté via votre page Facebook, et on trouve aussi de nombreux échanges avec des parents dans votre livre. Est-ce important pour vous de dialoguer ? Votre réflexion se construit-elle dans l’échange ? 

Je considère que la principale qualité d’un(e) thérapeute (au sens le plus large : « qui prend soin de ») est de poser les bonnes questions, afin d’obtenir les réponses qui vont lui permettre de découvrir précisément les besoins des personnes qu’il ou elle accompagne. L’échange est donc primordial. Sur ma page, j’essaie d’être au plus près des gens dans leur grande diversité, j’anime les échanges dans le respect de chacun et l’intérêt de tous.

 

4-      Y a-t-il une partie de votre livre que vous avez particulièrement aimé écrire, ou qui vous a marquée ? Ou l’une des dix clés qui vous tient particulièrement à cœur ?

J’ai aimé écrire ce livre de la première lettre à la dernière. Et j’espère que les gens prendront autant de plaisir à le lire et à en partager les contenus autour d’eux. Ce qui me tient particulièrement à cœur c’est d’imaginer la condition des enfants (et par ricochet celle des adultes) améliorée grâce à mon travail. Quand j’écris une phrase et que je sais que celle-ci va faire « tilt » pour les parents qui me lisent (ainsi que les enseignants à qui je m’adresse également dans mon livre), je me sens à la bonne place et cela me remplit de joie.