4 infos pour être incollable sur le gluten

Dans son guide Paris Sans Gluten, Delphine Malachard des Reyssiers (plus connue dans le monde du sans gluten sous le nom de Delphine de Thurckeim) répertorie pas moins de 150 adresses parisiennes « gluten-free ». De l’épicerie fine au restaurant à burgers, en passant par la cuisine asiatique ou les boulangeries bio, il y en a pour tous les goûts. Peut-être l’avez-vous remarqué ; le sans gluten a le vent en poupe… Mais savez-vous exactement ce qu’est le gluten et comment reconnaître l’intolérance au gluten ? Voici 4 informations pour être incollable sur le sans gluten.

 

Le gluten vient du latin « glu » qui signifie « colle »

On parle de gluten, mais sauriez-vous expliquer ce dont il s’agit exactement ?  Le gluten est une substance protidique visqueuse contenue dans la farine et les céréales (seigle, avoine, blé, orge).  Il est constitué de deux protéines qui permettent à la pâte de lever lors du pétrissage.

En regardant le détails des ingrédients des aliments du quotidien, on y trouve souvent du gluten.  Les aliments les plus forts en gluten sont le pain, les gâteaux, les biscuits, les biscottes, les pâtes...

 

L’intolérance au gluten toucherait 1 à 2% de la population

La maladie coeliaque est également appelée « maladie silencieuse » car les symptômes ne sont pas toujours visibles.  Selon Delphine Malachard des Reyssiers « En France, il y aurait environ 1 à 2 % de la population qui serait intolérante au gluten, soit 600 000 personnes. Seulement 10 à 20 % d’entre eux sont réellement diagnostiqués. »

Les symptômes sont principalement gastro-intestinaux ; maux de ventre, mauvaise digestion, fatigue générale, amaigrissement, réaction cutanée… Il est conseillé d’en parler à un médecin avant de se déclarer « intolérant aux gluten ».

 

Les adeptes du « sans gluten » ne sont pas tous intolérants

En effet, la tendance veut que  l’on assimile les ballonnements ou une mauvaise digestion à l’intolérance au gluten. Beaucoup de magazines parlent de cette tendance ces derniers temps et les restaurants et rayons sans gluten fleurissent un peu partout.

En général, les personnes qui diminuent leur consommation de gluten disent se sentir « plus légers » et observent une meilleure digestion.  Mais attention, tous ces adeptes ne sont pas atteints de la maladie de coeliaque…

 

L’épi barré : la garanti d’un produit sans gluten`

Que tous les adeptes du sans gluten se rassurent : il existe un logo qui garantit que le produit sur lequel il est apposé est exempt de gluten.

Les sociétés industrielles qui utilisent ce logo s’engagent à :

·      respecter une teneur maximale fixée à 20 mg/kg de gluten résiduel dans chaque produit,

·      faire réaliser par des laboratoires indépendants l’analyse du gluten résiduel dans le produit fini avec le test référencé ELISA R5 Méndez dans le Codex Alimentarius,

·      réaliser un audit à la Norme AOECS sur les lieux de fabrication des produits sans gluten

·      soumettre les résultats des analyses et de l’audit au contrôle de l’AFDIAG au minimum une fois par an

Comme l’autorise la réglementation européenne, certains produits logotés peuvent contenir de l’amidon de blé, à condition que le seuil de gluten résiduel sur le produit fini soit < 20 mg/kg.

Vous pouvez trouver la liste des sociétés signataires du contrat de licence sur le site de l’AFDIAG.

 

Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à consulter le site de l’AFDIAG

Savez-vous exactement ce qu’est le gluten et comment reconnaître l’intolérance au gluten ? Voici 4 informations pour être incollable sur le sans gluten avec Delphine Malachard des Reyssiers